Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/11/2007

En Norvège avec des âmes de feu

4e57242a51a752d446f3a355535ef3e1.jpg

 En Norvège avec des âmes de feu 

Pays de passionnés , de conquérants, entre mer et glaciers, fjords et forêts . Découverte de la Norvège via des âmes de feu, les Ildsjel, des personnes qui vivent et représentent une vision du monde en harmonie avec la nature.

La Norvège, qui était jusqu’en 1969 l’un des pays les plus pauvres de l’Europe, dispose depuis la découverte de pétrole en 1969,  d’un niveau de vie parmi les plus élevés à l’échelle européenne. Traditionnellement dirigée par un roi depuis les Vikings jusqu'à aujourd’hui,  la Norvège est restée longtemps un pays de fermiers et de pêcheurs. Un peuple connecté à la nature comme ces âmes de feu qui font le fil rouge de ce voyage, Des personnes qui éprouvent de la passion et vivent leurs rêves. Dans un pays où tout est public, où tout doit être ouvert au public : le parc du palais royal comme toutes les forêts norvégiennes. La nature appartient à tous.

Un pays de battants !

4a468d1b8cfe4284533b436c0c9070aa.jpg

C’est par Oslo et par le Sud que l’homme est arrivé en Norvège. Quand l’agriculture fait son apparition, elle est pratiquée sur les terres basses, légères et fertiles des moraines glaciaires qui traversent l’embouchure du port d’Oslo et la région de Stavanger. Oslo c’est l’un des fleurons du patrimoine culturel et artistique norvégien. C’est aussi la beauté d’un littoral rocheux, échancré et poli par les glaciers, ponctué de plages, des pins torturés, arc-boutés contre le vent du large. Une ville jeune, détendue jusqu’au sans-gêne qui symbolise cette nation encore un peu gauche, mais toujours plus sûre d’elle-même qui a émergé à la fin du millénaire. Malgré un succès économique partout perceptible, la vie a gardé une certaine bonhomie que la modernisation du centre ville libéré d’une grande partie de ses voitures ne fait que confirmer. Les quartiers qui le bordent, reconquis par la jeunesse, ont acquis une nouvelle identité et une dimension cosmopolite digne d’une véritable capitale. Après des années de croissance anarchique, Oslo tente de recoudre un tissu urbain déchiré par l’industrie et la circulation automobile et de reconquérir les friches industrielles, principalement autour du port. Le quartier d’Aker Brygge, ancien chantier naval, est un exemple réussi de cette politique.

a816c68bf28e0cf6c5dd9de2cf29c360.jpg

Détente et plaisir

b129507f9be3437450a20e1aab48d5e3.jpg
fc563d5d247c76efd6d00102c3f80db1.jpg

Le dimanche, sous un ciel grand bleu et une chaleur de plomb, promenade dans un vieux bateau en bois dans le fjord d’Oslo. Fourmillant de ferries, de bateaux de croisière, de yachts, il dénote la passion des Norvégiens pour l’eau et la nature. Oslo le dimanche c’est aussi du bronzing sur les vedettes sillonnant le fjord, sur les pontons de bois des villas au bord d l’eau. Dans le parc Frogner, espace de détente très fréquenté par les sportifs et les familles, la curiosité principale se trouve dans la partie du parc où sont disposés, en une rigoureuse scénographie, les groupes sculptés par le Norvégien Gustav Vigeland pendant 40 ans. Rien de gratuit dans les dimensions ou dans les proportions de ce peuple de géants : l’artiste a voulu insuffler une humanité poignante à des colosses nus, chauves, musculeux et immuables.

ed30a4c4db0abd2c7e66511ae3caab73.jpg

Bygdoy est la grande presqu’île qui s’allonge à l’Ouest de la capitale. Dans un environnement des plus séduisants, au cœur d’un quartier résidentiel connu se trouvent quelques-uns des musées les plus remarquables de Norvège. Le Norsk Folkemuseum est le musée de la culture populaire norvégienne par excellence. Dans un grand parc verdoyant ont été regroupés 155 édifices d’origine rurale et urbaine, des chalets de ferme et des maisons en bois construits d’imposants troncs d’arbres entrecroisés, qui illustrent l’histoire et les modes de vie des différentes régions du pays.

baaf57f0999bf66a87f4152050e3457d.jpg
b49096b7eec37d4c1a39dba7f5923c67.jpg
0e79ab6164e76e6638b22b74ca35816e.jpg
La stavkirke de Gol (début 13e siècle), reconstruite sur une éminence, est caractéristique des « églises en bois debout » ou « églises-poteaux » par sa construction  et par son ornementation faite d’animaux fantastiques et d’entrelacs complexes et infinis.
8da8447dfdfeee6274862ea67005c124.jpg
556f0833cfab85df2321f9f2aa639fd0.jpg
L’appel de la mer

Le musée des Bateaux vikings a été spécialement construit entre 1926 et 1932 pour abriter les trois bateaux qui avaient été exhumés, miraculeusement conservés, sur les rives du fjord d’Oslo, embarcations qui servirent de sépulture à de puissants personnages. L’exposition rend compte de la grande maîtrise des Vikings en matière d’architecture navale. Les navires des Vikings furent l’instrument majeur de leurs conquêtes. Adaptés à la navigation en haute mer, ils pouvaient aussi, grâce à leur faible tirant d’eau d’à peine 1 mètre remonter les fleuves et même traverser des isthmes de terre ferme tirés sur des rouleaux.

a3e980bb8812ae426179e23ba9de1415.jpg

Non loin de là, le Fram, navire polaire qui servit aussi aux expéditions d’Otto Sverdrup au Groenland, au début du 20e siècle et à celle vers le pôle Sud de Roald Amunden. Il se visite dans son décor d’origine.

La vie ardente des fjords

4dfbf64b823c7056c0d277d1b5269216.jpg

Arrivée au charmant village de Flam niché au fond d’un étroit bras du fjord. Une poignée de locaux passionnés y met tout en œuvre pour faire survivre la culture locale et la faire découvrir aux touristes. Jorunn Heggdal propose une découverte originale de l’histoire des montagnes et de la région via des tours personnalisés à la rencontre d’autres personnalités tout aussi passionnées qu’elle. Accompagner Jorunn c’est apprendre à connaître Flam et la vallée avec un guide personnel. Jorunn est née et a grandi à Flam. Nous la suivons chez l’une de ces passionnés : Indredal, fermière et enseignante tout à la fois, elle fabrique du fromage à l’ancienne dans des chaudrons immenses ( potholes en norvégien) avec le lait de ses chèvres qu’elle doit descendre elle-même des pâturages jusqu’à sa ferme. Ensuite, montée vers les alpages jusqu’à la ferme Holo Gardstun où la vue du fjord Aurland est splendide. Deux passionnés de nouveau.

2f087c5aadaa540264555de5ab1b4da3.jpg
413f5e0f9267a5053014a7e52c1dd4c9.jpg
143526fcc3a8ea5d060fa0b14820951b.jpg

Liliy nous accueille dans sa coquette maison de montagne devenue maison d’hôte et nous fait découvrir sa viande fumée, ses saucisses de chèvre et de renne, son pain, son jus de pommes et son cake. Tous produits maison qu’ils servent à domicile. Descendants des mêmes familles depuis 1600, le couple élève plus de 110 moutons. Tous sont solidaires dans la vallée pour restaurer d’autres fermes et conserver vivantes leurs traditions. Un témoin, l’église de Flam, édifiée en 1668 avec le bois de la construction de la première église érigée juste après l’introduction du Christianisme vers l’an 1000.

La passion de la tradition et de la fête

Surnommée la Rome du Nord par les 7 collines qui l’entourent, Bergen, ville culturelle, se niche au bord du Byfjord. Depuis la fondation de la ville en 1070 par le roi Olav Kyrre, Bergen a attiré à elle des hommes d’horizons très divers. Certains sont venus et repartis, d’autres sont restés. Bergen s’est développée autour du port, devenant la ville du commerce, de l’artisanat et de la navigation par excellence. A l’époque c’était la plus grande ville en Scandinavie, la première capitale des souverains.

a17b1f25817ab119d7ba24e084e2c9f7.jpg

Au 14e siècle, son importance était telle que la ligue hanséatique choisit d’installer l’un de ses comptoirs de commerce dans le quartier de Bryggen. Certains de ces commerçants allemands restèrent définitivement et, des générations plus tard, leurs descendants sont toujours là. Les célèbres façades du quai de Bryggen sont restées telles quelles depuis le 12e siècle, traversant les siècles comme en songe. Avec leurs pignons de bois, les maisons de la ligue semblent les jumelles en bois des maisons brugeoises. 

211366bb664f0619d76f056ecb78f810.jpg

Les grands marchands étaient aussi férus d’art et de culture. Ce sont eux qui ont permis à la ville de devenir un pôle de culture. C’est ici que s’est formé un des tout premiers orchestres symphoniques du monde et qu’a été inauguré le premier théâtre national. C’est aussi le berceau du grand compositeur Edward Grieg. Chaque année, la ville attend avec impatience le retour du Festival international de Bergen, le plus grand événement culturel du pays avec ses concerts en tout genre, ses ballets et ses pièces de théâtre. Les habitants de Bergen sont fiers de leur ville et de ses traditions. Ils ont su préserver ce passé et un sens de la fête aiguisé. Les cafés et les restaurants de poissons sont souvent complets et la journée, il suffit de faire un tour au marché toujours très vivant, le Fisketorget pour manger à même le quai du saumon fumé et des crevettes tandis que les habitants achètent quenelles de poisson et brioches à la cannelle.

9de083db772f98f9487829e08600513d.jpg
48faf76aeb25963cf7d58a6696041ed5.jpg

Au-delà du port, de charmantes maisons de bois accrochées à flanc de montagne côtoient d’anciennes maisons de maître. Ces îlots du passé intégrés dans des quartiers plus modernes témoignent du souci de la ville de préserver son architecture si particulière. C’est pourquoi, au cours des siècles et malgré de nombreux incendies, Bergen reste une des plus grandes villes de maisons de bois d’Europe voire la plus grande. Chacun y veille à entretenir et protéger ce patrimoine.

bc4443657bcabff4626b5229fa7c9271.jpg

L’hôtellerie, une vocation familiale

7c89cfc9ff1385c01c3add33dd1352a0.jpg
616f6f4ad22f9d049703a5b82e3de40a.jpg

 A 30 km de Bergen, le Solstrand Hotel & Bad, très bel hôtel datant de 1896 se cache dans un cadre exceptionnel en bordure de fjord et avec vue sur le glacier de Folgefonna. Depuis trois générations, il est tenu par la famille Schau-Larsen. Il se compose de plusieurs maisons de bois entourées d’un grand parc. Atmosphère chaleureuse et intime dans les salles de réception décorées de couleurs vives et chaudes, longs salons et restaurant élégants teintés de l’atmosphère du début du siècle dernier. Nous sommes accueillis par la femme du propriétaire, Madame Schau-Larsen qui nous fait découvrir une région en pleine évolution. Ici histoire et traditions vivaces se conjuguent à une vie culturelle trépidante. Tout est proche : la montagne et la mer : on peut skier le matin et nager l’après-midi. La mer reste omniprésente : des bateaux font la navette d’île en île, pour le travail ou le marché. C’est le paradis du kayak.

0588b34876d6feb00f2d0389888b6917.jpg
179246f1f54935d57b71d95878a909f8.jpg

Des vétérans passionnés

54bc024f063136d4856451a0590c563b.jpg

« Nous avons toujours été un peuple de la mer », souligne Madame Schau-Larsen qui nous emmène dans l’atelier de Oselvar, le conservatoire de la construction navale traditionnelle. Oselvar, c’est le nom de l’un des rares types d’embarcation construite selon une tradition artisanale ancestrale, restée intacte jusqu’à nos jours. La différence entre un Oselvar d’aujourd’hui et les petits bateaux utilisés par les Vikings est infime. Les constructeurs  modernes appliquent pour l’essentiel la même technique et se servent des mêmes outils. Si l’on a aujourd’hui recours au rabot électrique et à la scie à ruban pour dégrossir les bordages et autres pièces de bois, la technique d’assemblage est la même qu’autrefois. A la fin du siècle dernier, ce savoir-faire ancestral était sur le point de disparaître, à Os comme partout ailleurs. C’est pour sauver ce métier et le transmettre que la commune de Os établit en 1997 la fondation de l’atelier de Oselvar avec les deux derniers vétérans de la construction de Oselvar en activité et deux jeunes apprentis. En 2004 l’atelier comptait quatre employés permanents et un apprenti. En 2007, la formation continue. La Fondation est l’une de rares initiatives qui se consacre à la conservation de la tradition artisanale des bateaux bordés à clins. Pour assurer cette mission,  l’atelier construit des bateaux pour la vente et coopère avec le Musée des bateaux vikings de Roskilde au Danemark et d’autres musées d’Europe du Nord.

L’art inspiré de la mer

d73a0f029485bb5385531fae7bead9cd.jpg
692683ad5ee2a49976e0435894244676.jpg

Rencontre avec des artistes locaux comme une jeune danoise qui a repris la Veldhomen Galeri où elle expose ses œuvres et celles de jeunes artistes de la région, œuvres inspirées des couleurs des fjords et des formes marines ou comme Arne Maeland, sculpteur installé dans une centrale électrique et qui crée des œuvres monumentales en marbre. ‘J’aime les gens qui vivent leur culture à fond et font ce qu’ils aiment » Les choses bougent en Norvège, ici comme à Oslo où les quartiers industriels sont investis par des de nouvelles entreprises mais aussi par des artistes qui explorent le verre et différentes techniques. Il faut dire que la nature est suggestive : on peut faire ici des promenades fantastiques, vivre avec l’ombre en hiver et la lumière en été, expérimenter les grandes variations du climat norvégien. Prendre un bain d’eau froide dans le fjord à Noël… » Pour la propriétaire du Solstrand, l’hôtellerie c’est aussi la possibilité de mettre les femmes en avant, de leur donner un travail : 120 femmes travaillent ici et 15 hommes !!!!

La ville de l’art nouveau

144cd4e2ffa71a54364793f4225cef42.jpg
a796b4dffd12f90f7dc5cf9e95a5945d.jpg

Alesund, ville côtière de 40.000 habitants, a des allures d’archipel grâce aux quatre îles sur lesquelles elle s’étire. Une nuit d’hiver, en 1904, alors que soufflait la tempête, tout le centre ville fut ravagé par les flammes. Seuls quelques rares bâtiments ont survécu au désastre et 10.000 personnes se sont retrouvées sans abri. La ville renaît de ses cendres, reconstruite en un temps record dans le style art nouveau de l’époque dont les tours, les pointes et décors végétaux émergent au détour de chaque rue.

c3d9f3e8f9c7d123c73bccea866ec1ae.jpg
86d7c942a558faa320cd021920a3856e.jpg

Un centre de l’Art Nouveau y a été ouvert en 2003 dans l’ancienne pharmacie du Cygne, qui abritait l’officine et l’habitation familiale de Jorgen Ovvre, et qui est l’œuvre de l’architecte norvégien Hagbart Schytte-Berg. Le bâtiment actuel, classé monument historique,  a été inauguré en 1907. Il a servi de pharmacie jusqu’en 2001. La pièce maîtresse de la maison est la salle à manger, dont l’intérieur, unique, et les meubles ont été dessinés par l’architecte. Le buffet est un exemple représentatif de l’influence exercée par l’ornementation des stavkirke (églises en bois debout) et de l’ère viking avec les cordages sculptés très présents.

La passion du métier

dba5fac594c8e6e5e3366fbb8fac4032.jpg
Bjorn Sandnes en haut du phare de Alnes

Accueil par Bjorn Sandnes, directeur de l’agence Destination Alesund & Sunnmore. Il travaille dans une corporation d’Alesund et d’autres municipalités  pour promouvoir la région. Alesund est une destination très prisée pour les fjords. La projection de développement du marché russe pour le tourisme est de 150% en un an ! La région est aussi sollicitée pour des voyages incentive en forte augmentation (plus de 50%) et par le tourisme national (+ 50%).

aa01fec6d86cd508d09f3fc0c6808f62.jpg

Par ailleurs, Alesund vit de l’exportation de thon et d’une grande concentration d’entreprises maritimes de haute technologie (matériaux de construction maritime). A Alesund, les bateaux sont omniprésents : les gens viennent en bateau jouer au football dans le stade et beaucoup viennent travailler le matin par bateau. Même impression à Alnes, village de pêcheurs où chacun a son bateau et où les anciennes cabines de pêcheurs sont réaménagées pour le tourisme.

0bed6f8503991a8413c73409dcfcc341.jpg
Une maison médiévale du musée Sunnmore près de Alesund

Le phare de Alnes a été racheté par une association locale d’amoureux du phare pour mettre à l’honneur les artistes locaux. Ce phare-galerie, classé aujourd’hui, est une construction tout en bois soutenue par une structure métallique, datant du 18e siècle mais agrandie au 19e. « L’idée, nous dit l’une des membres de l’association qui assure la permanence, est de conserver une atmosphère maison, garder l’atmosphère dune maison telle qu’elle était ».

99bc472c443d19d07c22f582a763c3cd.jpg

Avec une maîtresse de maison qui prépare des gâteaux et du café pour les visiteurs. A l’étage une très belle exposition d’un peintre norvégien, Ornulf Opdahl , connu pour ses connexions avec la mer et les maisons de pêcheurs. Le phare change d’exposition tous les mois pour se faire la vitrine de l’art de la mer. « Au niveau touristique, je suis là pour vendre un art de vivre pas des motos », souligne Bjorn.

La passion tout court

326a7a8df2b1d07e40f2c4bb6b725196.jpg

A Saebo, Bjorn nous emmène au restaurant Rekkedal Gjestehus tenu par un couple d’amis. Bjorne Rekkedal, après avoir travaillé notamment pour l’organisation des JO de 1992 a décidé de changer de vie et de retourner vivre dans la maison occupée par ses ancêtres depuis 1604. Avec sa femme Margrethe, qui travaillait dans une banque, ils ont décidé de restaurer les lieux. Aujourd’hui la maison propose chambres d’hôtes et restauration fine composée de produits locaux produits dans leur ferme et vins du Nord de l’Italie dans un cadre magique, mi gustavien mi toscan. Les chambres décorées avec un raffinement extrême respirent le bois, le lin frais et la dentelle.

1b7dfbf98bd34fe3e69b326fc309ec98.jpg
2393de3c605c9f1e54cb4efb16f4798a.jpg

La passion de la nature

ae69fd972a2af4bc53660c8341c6ec05.jpg

Découverte des fjords Hjorundfjord (Saebo, Oye et Standal). Nous embarquons dans un petit bateau avec un groupe d’enfants de Saebo qui vont à la piscine dans un village voisin. Depuis 1951 chaque village a son école.  Les villageois se relayaient pour y apporter du bois et la chauffer avant l’arrivée des enfants. Une semaine l’un, une semaine l’autre, à tour de rôle. Au bord de l’eau, dans l’un des villages, se trouve encore l’unique salle de danse où se rendaient les jeunes pour jouer de la musique et danser. En 1977, en se rendant à un mariage, 30 personnes ont été tuées dans leur bateau par une avalanche. Aujourd’hui encore, malgré la route, certaines familles récoltent le lait de chèvre qu’un  bateau vient chercher en hiver car les routes sont trop dangereuses à cause de la neige. La vie dans les fjords reste une affaire de passionnés…

c17fd89725ec99cf0f666dfa4f469525.jpg

Un reportage réalisé par Christiane Thiry et Quentin Wilbaux à découvrir dans Libre Essentielle du 8 décembre!!!!

Secrets norvégiens Fjords et Glaciers

3db2b6893bd8299d7f430425a3e9f79b.jpg

Du 8  au  15 Juin  2008, La Libre Essentielle vous emmène au-delà des montagnes, à la découverte de la Norvège. Dans des paysages étonnants et somptueux où la grandeur imposante des glaciers succède à la majesté des fjords.   En plus des incontournables Sognefjord, Hardangerfjord et Geirangerfjord, notre circuit vous permettra de découvrir Oslo, magnifiquement située sur l’Oslofjord, Bergen et ses maisons hanséatiques au bord de l’eau, Alesund entièrement construite Art Nouveau sur plusieurs îles reliées par des ponts… Un voyage pour les amoureux d’une nature protégée au cœur d’une Norvège intacte, belle et insoumise où vous vivrez rencontres émouvantes et moments uniques !

Programme

Jr 1              Vol Bruxelles/Oslo.  

Jr 2              Découverte de Oslo        

Jr 3              Myrdal - Flam  -  le Sognefjord

Jr 4              Le Hardangerfjord

Jr 5              Découverte de Bergen  

Jr 6              Découverte de Alesund

Jr 7              Le  Geirangerfjord

Jr 8              Vol Oslo/Bruxelles 

Réservez dès aujourd’hui et soyez les quelques privilégiés qui participeront à ce voyage inédit. Pour toute information : YC art et culture  02/738 74 22 c.lapchin.@ycare.be   www.ycare.be

Les commentaires sont fermés.